Portrait de Ingrid Buffetaut, lauréate de Septentrionales 2024

6 questions pour connaître Ingrid Buffetaut, lauréate de Septentrionales 2024 !

Je m’appelle Ingrid Buffetaut, je suis artiste plasticienne et scénographe basée à Lille depuis deux ans. Née d’un père français et d’une mère chinoise, l’influence de ces deux cultures se ressent dans mon travail tant dans les techniques que l’esthétique de mes projets. J’ai été formée à la scénographie à l’École des Arts Décoratifs de Paris dont je suis sortie diplômée en 2018. Depuis j’exerce comme scénographe et illustratrice à mon compte et je développe en parallèle une pratique en arts visuels centrée sur le dessin et l’installation.

À la base, j’ai sans doute une image un peu idéalisée et clichée des pays nordiques. J’ai toujours été très attirée par ces pays et par leurs paysages, leur culture et les quelques artistes que je leur connaissais. Je pense à Helene Schjerfbeck et ses autoportraits, à Vilhelm Hammershøi, Akseli Gallen-Kallela, Olafur Eliasson et surtout Tove Jansson dont le travail m’entoure depuis l’enfance. En vivant un an à Copenhague dans le cadre de mes études j’ai pu réellement éprouver la vie là-bas et confirmer cette attirance.

Mon inspiration vient du quotidien, de la banalité. Je crée souvent en partant d’un phénomène observé que je vais mettre en exergue afin d’attirer l’attention sur ces détails qui me fascinent mais qui passent souvent inaperçus. C’est une façon de mettre en valeur l’ordinaire et d’interroger notre rapport au monde. Je m’intéresse également beaucoup aux individus et je cherche le moyen de donner accès à la singularité de leur regard.

Le projet que j’ai proposé, « Poste Restante », était dans un coin de ma tête depuis quelques années mais je n’avais pas encore trouvé les conditions pour le réaliser. Le cadre proposé par la résidence Septentrionales collait parfaitement à ce projet basé sur la correspondance et le voyage. Le caractère itinérant est unique en son genre et, en plus de donner tout son sens au projet, me permettra de tester des contraintes de création liées à l’économie de moyens et la spontanéité.

J’espère découvrir les pays nordiques plus en profondeur et dans toute la variété qu’ils proposent. « Poste Restante » étant un projet participatif, le contact avec les habitant.e.s sera très important. Je compte sur ces rencontres pour me donner accès à des expériences, des ressentis à côté desquels je risquerais de passer si je voyageais en simple touriste. Enfin j’espère réussir à créer beaucoup car ces temps dédiés à la création, aux circonstances si privilégiées, sont précieux.

Quand je ne dessine pas je passe le plus clair de mon temps à lire ou tricoter. J’aime aussi beaucoup randonner pour aller dans des recoins que je ne traverserais jamais par un autre moyen de transport.


Restez à l’affût : l’itinéraire du programme sera bientôt révélé !

Plus d’information sur le programme : https://septentrionales.com/

Retour en haut